mardi 24 janvier 2017

FAB FIVE FREDDY Une salle histoire

RAP PARTY FROM 
NEW-YORK CITY (compilation)

Label : Disc'AZ International
Année : 1983
Fab Five Freddy : Une Sale Histoire (Female Version)
Trouble Funk : Pump Me Up
The Smurfs : Smurf For What It's Worth
Phase II : The Roxy
Futura 2000 With The Clash : The Escapades Of Futura 2000
D.S.T. And The Infinity Rappers : Grand Mixer
Fab Five Freddy : Une Sale Histoire (Male Version) 

Genre : Old School/Good School
3° morceau de L'Inventaire 45 : Une salle histoire (female version)

" Quand ça explose, le hip hop, c'est un truc magique. (...) C'était presque le comble du mauvais goût, avec leurs anoraks, leurs joggings... Ils réinventent tout, le langage urbain (...) il y a des nouveaux mots, "bug", "wack", "yo", etc. Une espèce de fraîcheur sidérante, une créativité hallucinante. (...)  
Fab Five Freddy c'est particulier, un dandy intello, une passerelle avec le monde blanc, il a fait un rap pour Blondie, gros succès commercial.(...) Je suis là, on se dit "Ouais, on va faire une tournée en Europe!". Donc je viens en France, je rencontre Alain Maneval, qui bossait pour Europe 1, il avait aussi une émission de télé. Il me dit "ça peut nous intéresser, allez voir notre maison de disques AZ". Les mecs me donnent 170 000 balles pour faire cinq maxis. J'en parle à Karakos, et on monte une division rap de Celluloïd, via AZ.(...) J'écris alors une chanson pour Freddy, "Change The Beat", en me disant "ça va faire un méga tube en France". On a fait la tournée en 1982, le "New York City Rap Tour". C'est un fiasco, faut dire les choses comme elles sont.(...)
"Change The Beat", j'écris donc les paroles en français à Fab Five Freddy*. C'est ma copine de l'époque, B-Side, qui a pour mission, puisqu'elle parle un peu la langue, d'apprendre phonétiquement la chanson à Freddy, parce que lui est feignant. Donc il arrive, il n'avait rien appris, et on passe la nuit à enregistrer, avec Bill Laswell, on n'arrive pas à comprendre le phrasé de Freddy, alors à la fin de la nuit, l'ingé-son lance "La fille là, elle sonne pas mal", et on se dit qu'on va l'enregistrer avec elle. On l'a mis sur la face B.
En Europe ça devient disque de la semaine.
A l'époque, quand on entend une voix sexy qui dit "Change The Beat", les mecs téléphonent, ça s'affole.
Curieusement, le disque n'a pas marché en France mais "Change The Beat", la version rappée par B-Side commence à passer à New York et ça fait un tabac. On est en 1982 ! On a entre vingt et trente ans...
C'est devenu absolument culte, alors que le disque c'est une erreur, moi je ne suis pas musicien, donc cette chanson on ne savait pas comment la finir, on a juste tenté de mettre un "this is so fresh!!" en passant la voix avec ce nouvel outil, le vocoder. Et c'est cet enregistrement que GrandMixer DST va scratcher sur le mythique Rock It de Herbie Hancock !"
Bernard Zekri in "Culture Jeune - L'épopée du rock" de Benoît Sabatier, collection Pluriel, éditions Hachette

*C'est cette version en français qui s'intitule ici "Une salle histoire".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire