dimanche 23 septembre 2012

ASTRUD GILBERTO & WALTER WANDERLEY Nega

ASTRUD GILBERTO & WALTER WANDERLEY
A Certain Smile A Certain Sadness

Label : Verve Records
Année : 1966
Face A : A Certain Smile - A Certain Sadness - Nega - So Nice (Summer Samba) - Vocé Ja Foi Bahia - Portugese Washerwoman
Face B : Goodbye Sadness (Tristeza) - Call Me - Here's That Rainy Day - Tu Me Delirio - It's A Lovely Day Today 
Genre : Brazilian Pop
3ème morceau de L'inventaire n°6 : Nega

La légende tient à peu de choses : Astrud Gilberto était l'épouse de Joao Gilberto. Un soir, alors que celui-ci discute avec Stan Getz et Antonio Carlos Jobim, il apprend qu'ils cherchent une chanteuse pour entrer en studio. C'est plié : Astrud sera la voix sur The Girl from Ipanema qui lui apportera une célébrité mondiale. 
Si elle n'a pas la technique des grandes chanteuses de jazz, son timbre juvénile et la douceur de son phrasé lui permettront d'enregistrer une vingtaine d'albums. Le disco des années 70 et la production cheap des années 80 ne lui réussiront pas vraiment, et l'on retiendra donc essentiellement ses années 60, avec ses ballades mélancoliques et quelques bossa novas plus enlevées. Sur cet album, sa voix cristalline dialogue avec l'orgue de Walter Wanderley, musicien brésilien de session et de live, qui accompagna entre autres Joao Gilberto et A.C. Jobim, au piano ou à l'orgue. 
La famille, quoi...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire