lundi 8 juillet 2013

THE JIMMY CASTOR BUNCH Troglodyte (Cave Man)

THE JIMMY CASTOR BUNCH
It's just begun

Label : RCA Victor
Année : 1972
Face A :
Creation (Prologue) - It's Just Begun - Troglodyte (Cave Man) - You Better Be Good (Or The Devil Gon' Getcha) - Psyche 
Face B :
L. T. D. (Life, Truth & Death) - My Brightest Day - Bad - I Promise To Remember - Creation (Epilogue)
Genre : Funky stories
3° morceau de L'inventaire 16 : Troglodyte

La quête du chasseur de vinyle ("crate diggers" en version internationale branchouille) est sans fin. Surtout lorsqu'on touche à certaines catégories littéralement inépuisables de la musique, comme le Garage rock des années 60, ou le Funk des années 70 (qui devient du "rare groove" lorsqu'on se croit le premier à déterrer un single perdu ou un groupe tombé dans l'oubli).
Jimmy Castor a vendu un million d'exemplaires de ce single Troglodyte, mais très peu en France. A priori, l'album qui le contient n'est même pas sorti chez nous. C'est bien dommage : la horde de musiciens qui accompagne le chanteur/saxophoniste détient la formule secrète. Il est particulièrement difficile de résister à la section rythmique qui, après une intro violoneuse, met tout de suite les pendules à l'heure sur le morceau titre It's Just Begun. Comme disait l'autre : "Ça groove sa race !". 
Même si l'album suivant (Phase Two) dilue son funk dans le sirop, il serait temps de se pencher sérieusement sur la discographie de Jimmy Castor, musicien qui a écrit son premier succès à 16 ans (I Promise To Remember pour Frankye Lymon and the Teenagers, groupe dans lequel il prendra la place du leader) et s'est éteint en 2012 après une retraite bien méritée. 

Pour la petite histoire, l'album est un Dynaflex, c'est à dire un disque ultra-léger, presque souple, selon un procédé labellisé par RCA, à l'origine pour faire des économies sur la matière première. Ce qui ne l'empêche pas de sonner aussi bien qu'un de ces gros vinyles "180 grammes" actuels, dont le principal intérêt est de niquer le dos du D.J. !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire