dimanche 3 mars 2013

SILOS All Falls Away

SILOS
Cuba

Label : Record Collect
Année : 1987
Face A : 
Tennessee Fire - She Lives Up The Street - For Always - Margaret - Mary's Getting Married 
Face B :
Memories - Just This Morning - Going Round - It's Alright - All Falls Away 

Genre : Pop Havano-New-yorkaise
2ème morceau de L'inventaire n°12 : All Falls Away

Les Silos, chouchoutés par le gratin de la pop indépendante et la critique américaine des années 80 (le très influent magazine Rolling Stones les déclare "meilleur nouveau groupe américain" en 87, année de sortie de cet album Cuba) sont très peu connus en France. 
Leurs compositions pop-rock peuvent rappeler le Velvet Underground ou les Modern Lovers, avec en plus un goût prononcé pour les sons acoustiques qui leur donnent parfois un accent country. La voix du compositeur et leader du groupe Walter-Salas Humara, un peu plaintive, un peu trainante, si elle ne fait pas l'unanimité, donne une couleur très singulière à des chansonsà priori assez basiques. Fils d'immigrés cubains, il n'hésite pas à inclure dans ses textes des passages en langue espagnole. C'est le cas dans All Falls Away, morceau lancinant, relancé par un pont musical exécuté au violon électrique par Mary Rowell, membre occasionnel du groupe qui a participé à un nombre impressionnant d'aventures musicales, aussi à l'aise chez Joe Jackson ou Sheryl Crow qu'avec le saxophoniste de jazz contemporain Steve Coleman.
Walter-Salas Humara, quant à lui mène une double carrière de peintre et musicien, il continue à se produire en solo ou avec les Silos, mais ses tournées ne passent toujours pas par la France...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire